Citoyens, engagez-vous dans la Commune !

C'est au service du bien collectif que nous sommes engagés, avec ces milliers de bénévoles associatifs et de conseillers municipaux qui tiennent aujourd'hui notre France à bout de bras, dans un contexte de crise sans précédent.

Et si, pour être mieux représentés et écoutés, nous prenions en main notre destin, là où nous sommes ?

Nos expériences ont de commun la richesse de la coopération citoyenne à l'échelon local, notre démarche est d'espérer que cette approche se généralise, notamment à l'occasion des élections municipales de 2020.

À l'échelle nationale, européenne ou internationale, les élites politiques peinent objectivement à trouver des solutions pour répondre aux défis de notre temps. Nos dirigeants se disent contraints par la dette publique sans se poser la question des intérêts financiers de leurs créanciers. Ces derniers, forts de leur poids économique, sont peu enclins à changer de modèle de développement. Ils exercent un lobbying permanent.

Partout dans le monde, les scientifiques alertent sur les dangers qui guettent notre humanité. Les sociétés humaines se sont emballées, elles gaspillent nos ressources communes, elles poussent à la surconsommation, elles exaspèrent les populations sacrifiées par l'accumulation du capital et l'injuste partage des richesses produites.

Dans le même temps, le numérique libère les paroles dans les réseaux sociaux, toutes les paroles, les vraies, les fausses, celles des puissants bien sûr mais aussi celles des plus faibles.
Les citoyens ont perdu confiance en bien des choses et bien des hommes.

Nous ne savons pas sur quoi de bon ou de mauvais peuvent ça ou là déboucher les mouvements sociaux en cours. Mais ils peuvent être l'opportunité de réveiller le pouvoir qui sommeille dans les citoyens que nous sommes.Et dans ce contexte, nous croyons à l'action locale basée sur la coopération et l'implication des femmes et des hommes de bonne volonté, en dehors des schémas habituels.

Pourquoi maintenant ? Et que proposons-nous de nouveau ?

Le territoire où le citoyen vit, s'affirme comme un repère essentiel pour lui. C'est donc la commune, un bien commun par définition, qui est au centre du dispositif, premier échelon de la démocratie concrète et quotidienne.

Là, ce peut être un village, ailleurs une coopération entre villages, ici un quartier de ville.

Ce qui compte, c'est que la politique et la géographie concordent en un lieu pour que le citoyen se réapproprie une partie de son destin.

Nous voulons associer à cet appel toutes ces communes de France qui ont commencé à prendre ce chemin pour développer ce nouveau monde qui s'invente à tâtons, mais se construit sûrement, s'appuyant sur les réalités quotidiennes et proches, tout en restant connecté aux enjeux planétaires qui interrogent notre avenir commun.

Nous croyons que la co-construction à l'échelle des communes révèle les projets collectifs les plus aboutis et les plus généreux en termes de solidarité, d'écologie, d'éducation et de culture. 

Nous sommes bien souvent « sans étiquette » mais nous ne sommes pas « sans valeurs ».

Ainsi, fleurissent des centaines d'initiatives pour la qualité de notre eau, de notre alimentation et de la production locale, les énergies renouvelables, la réduction des déchets, les apprentissages de nos enfants, la culture pour tous les âges...

Réhabilitons pleinement le citoyen dans la cité.

La commune est à vous ! Jeunes et moins jeunes, acteurs de la société civile, citoyens inquiets mais emplis d'espoir et de volonté. Touchez de vos propres mains les réussites et les progrès réalisés, de purs bonheurs qui vous appartiennent vraiment.

Les élections municipales en 2020 peuvent amplifier et généraliser ce que nous avons commencé, pour façonner un nouveau modèle démocratique où la politique n'est pas la chose de quelques-uns, et répondre ensemble aux défis de notre temps.

Votre village ou votre ville n'attendent plus que vous, et votre envie de bien faire, ensemble, là où vous êtes, à l'écart des sectarismes politiques, des schémas qui enferment et excluent.

Tout le monde a sa place, résolument.

Pour créer des collectifs autour de projets, pour être des citoyennes et des citoyens adultes, dans nos communes, engagez-vous !


***

Premiers signataires :

Les auteurs de « Des Communes & des Citoyens,engagez-vous ! » : 

Yvan LUBRANESKI, maire des Molières (91) et président des Maires Ruraux de l'Essonne, Fanny LACROIX, Attachée Territoriale, Châtel-en-Trièves (38), Daniel CUEFF, maire de Langouët (35), Jérôme PERDRIX, maire-adjoint d'Ayen (19), Alain LAMOUR, maire de Longpont-sur-Orge (91). 

Et aussi :

Vanik BERBERIAN (président des Maires Ruraux de France), Alexandre JARDIN (écrivain), Armel LE COZ (co-fondateur de Démocratie Ouverte), Jo SPIEGEL (maire de Kingersheim), Eric PIOLLE (maire de Grenoble), Vianney LOUVET et Ninon LAGARDE (coprésidents de « Tous Elus »), Philippe KUHN (EurOAsis), Jérôme DOE (écrivain, élu à Brignac), Christophe-Emmanuel DEL DEBBIO (réalisateur), Jean-Marie DAURES (maire de Trémouilles), Bertrand HAUCHECORNE (maire de Mareau-aux-Prés), Jean-Pierre AGRESTI (maire délégué de Châtel-en-Trièves), Frédéric AUBERT (maire de Tréminis), Pascale BOUDART (maire de Breux-Jouy), René CANTOURNET–ALTAYRAC (maire d’Auxy), Richard BARBE (maire de Cadillac-en-Fronsadais), Philippe BRUGERE (maire de Meymac, vice-président des Maires Ruraux de la Corrèze), Nazzarena MATERA (réalisatrice), Victor PROVÔT (maire de Thiron-Gardais), Florence NOIROT (Présidente « Gif Territoire d'Avenirs »), Gilles DESNOUVEAUX (maire de Reynel), Christine BANASSAT (maire de Chilhac), Bernard GAUDINET (maire de Liévans), Stéphane LOTH (maire de Talmont-sur-Gironde), Rémi LAVENANT (Ensemble pour Lardy), Thierry DEGIVRY (maire-adjoint à Fontenay-les-Briis), Yanick FRAPSAUCE (Maire de Miermaigne), Bernard GAULTIER (maire de Perrusson), Jean-Paul LEMEE (maire de Rochebaudin), Monique GIRAUD-LAZZARI (maire de Coaraze), Guillaume GONTARD (sénateur de l'Isère), Sylvie SECHET (maire de Boissy-le-Cutté), Guy DE BRANTES (président des Maires Ruraux d’Indre et Loire), Isabelle DALBAN (citoyenne rurale, libre et joyeuse), Bruno CRISTOFOLI (collectif « St-Médard-en-Jalles Demain »), Jean-François GOMBERT (collectif « La Belle Démocratie », Digne-les-bains), Aurélia NUÑEZ-ORTIN (maire de Boudes), Dominique CHAPPUIT (présidente des Maires Ruraux de l'Yonne), Sandrine BEAUDUN et Philippe GEORGES (maire de Saint-Aubin-Château-Neuf), Rémi JARRIS (maire de Vertheuil-en-Médoc), Morgane COURNARIE (militante associative), Jean-Christophe CICERON (militant associatif), Claude MACCHIA (maire d'Etais-la-Sauvin), Alain CASTANG (maire de Rouffignac-de-Sigoulès, président des Maires Ruraux de la Dordogne), Jean-Philippe MONTAGNE (maire de La-Chapelle-en-Lafaye), Patrick TANGUY (maire de Le Juch), Carole HOCHEDEZ (citoyenne pour la richesse de nos différences), Joël MIGNANO (maire de Castin), Isabelle ROBERT (maire de Jaillans), Maurice RENAULT (maire de Saint-Péran), Sylvie ROBERT (maire de Saint-Didier-sur-Rochefort), Yann HUAUMÉ (maire de St-Sulpice-la-forêt), Eric POUBANNE (militant « Dourdan en Transition »), Christian SOUBRA (CM St-Michel-sur-Orge), Valérie POILÂNE-TABART (maire de Laurenan), Véronique PEREIRA (maire de Le Cloître-Saint-Thégonnec), Marie-Noëlle BATTISTEL (députée de l'Isère), Jean SARASOLA (maire de Gurmençon), Joël RAYMOND (maire de Montaud)...